Jaycee Lee Dugard

Source photo : AP Photo/William Carl Probyn via the Orange County Register
Phillip et Nancy Garrido

Le 10 juin 1991, c’est un matin comme les autres, Jaycee se lève et prend son petit déjeuner. Ce jour là elle a décidé de porter sa robe rose préférée, et elle est un peu triste parce que sa mère, compositrice dans une imprimerie, est partie au travail tôt et ne lui a pas dit au revoir. 

C’était la dernière semaine d’école avant l’été. Jaycee n’allait jamais seule à l’école. Soit sa mère la déposait, soit sa mère ou son beau père la déposait à l’arrêt de bus à quelques mètres de chez eux. Jaycee voulait faire le chemin jusqu’à l’arrêt de bus seule mais sa mère n’a jamais voulu, considérant que du haut de ses 11 ans elle n’était pas assez grande pour cela.

Ce matin là, Carl son beau père ne pouvait pas l’emmener, et sa mère avait accepté de faire un test en la laissant y aller seule. Elle a donc pris le chemin et a monté la côte en direction de l’arrêt de bus.

Alors qu’elle était à mi-chemin, une voiture s’est approchée d’elle. Elle pensait que la personne dans la voiture lui demandait son chemin. Lorsque cette personne a baissé la fenêtre, elle l’a électrocutée à l’aide d’un taser ce qui la littéralement paralysé. Elle ne pouvait pas se défendre. Elle a senti qu’on la soulevait et plaçait dans une voiture. Son kidnappeur a mis une couverture sur elle et s’est enfuit à vive allure.

Carl Probyn, le beau père de Jaycee, a été témoin de l’enlèvement puisqu’il s’est déroulé à portée de vue de chez eux. Il a vu deux personnes dans une voiture grise faire demi-tour à l’arrêt d’autobus scolaire pour revenir vers Jaycee. Il a vu une femme la faire monter dans la voiture. Carl Probyn s’est immédiatement lancé à leur poursuite à l’aide d’un vélo, mais il n’a jamais pu les rattraper. Certains des camarades de classe de Jaycee, qui étaient à l’arrêt de bus, ont également été témoins de l’enlèvement.

Qu’est-il arrivé à Jaycee Dugard ?

Ressources mentionnées :

Partager: